LES BAKA DANS LE CONTEXTE TRADITIONNEL

Le nom “Pygmée” vient d’une expression grecque signifiant: “un homme grand comme un bras”. De nos jours, le peuple qui porte ce nom diffère des autres ethnies environnantes tant au niveau physionomique que linguistique et culturel. Il s’agit de chasseurs et de cueilleurs qui vivent de ce que la forêt tropicale leur fournit.

Les BAKA au Cameroun sont un de ces peuples Pymées qui habitent la région forestière Sud-Est et sont considerés comme les premiers habitants du Cameroun et la première ethnie qui s’est installée en forêt.

Dans l’arrondissement de Yokadouma, Mbang, le Sud d’Abong-Mbang et de Lomié, ils sont une minorité. On peut aussi trouver des villages BAKA autour de Dimako et Messamena.

L’environnement des BAKA est la forêt tropicale au Sud-Est du Cameroun. Cette forêt leur fournit la viande, les poissons, les fruits, les tubercules, les champignons, les noyaux contenant de l’huile et les insectes. Alors leurs activités économiques se limitent à la chasse, la pêche et la cueillette. Dans ce milieu, les BAKA pouvaient trouver tout ce dont ils avaient besoin. Ils n’avaient pas la nécéssité d’apprendre à manipuler leur environnement.

HABITATION ET NUTRITION

Les BAKA habitent des cabanes circulaires construites en branches et en grandes feuilles dites “mongulus”. Ces cabanes sont souvent mises en cercle autour d’une cour commune. La construction d’un tel camp ne demande que l’enlèvement de quelques branches et des buissons. Souvent, il n’est même pas nécéssaire d’abattre des arbres. La construction d’un MONGULU est une tâche réservée aux femmes.

Pour les BAKA, la recherche de la nourriture leur prend beaucoup de temps. C’est la femme qui procure la plus grande quantité de nourriture. Les aliments comestibles pour l’homme sont pour la plupart recuillis, c’est-à-dire ramassés, déterrés ou cueillis. Aussi, la pêche est considérée comme une activité de cueillette. Les revenus de ces activités comprennent: les tubercules, les fruits, les légumes, les champignons, les noyaux, les insectes et le gibier. Chacun est disponible à une certaine période de l’année. Certains products comme la noix de karité ne se trouvent pas partout. Le reste de la nourriture vient des activités masculines, les hommes étant responsables de la chasse. Les BAKA mangent du miel, une denrée autant recherchée par les hommes que par les femmes. D’autres aliments comme la banane, le plantain, mais aussi le sel sont obtenus en faisant l’échange de produits avec d’autres ethnies.

L’individu appartient à une famille qui à son tour fait partie d’un clan. Ce clan est formé par des ressortissants d’un parent commun. Le mariage est exogame c’est-à-dire qu’il est interdiet aux hommes de se marier avec une femme de son propre clan. L’homme est obligé de chercher sa partenaire hors de son clan pour en assurer la survie.

LES BAKA FACE A L’EVANGILE

De nos jours, plusieurs BAKA ont donné leur vie à Jésus-Christ. Nous avons implanté cinq églises dans cinq campements que sont DIOULA, TEMBE, RIVIERE, BAKA, MBANGOYE et ADJALA avec un Ministère d’enfants et une église à Moloundou.

En dehors des facteurs socio-économiques qui font que les BAKA décident de s’installer le long des routes pour avoir de la nourriture auprès des Bantous, il ya également l’évangile qui a apporté l’amour pur de Jésus-Christ dans la vie des BAKA. L’homme BAKA a toujours été marginalisé par le Bantou et considéré par eux comme un sous-homme.

Ma famille et moi, nous leur avons apporté cet amour qu’ils n’ont jamais connu, les intégrant dans notre vie de famille. A travers notre mission, les enfants BAKA vont à l’école depuis 1999, mon épouse Evelyne élève sept orphelins BAKA, tous ont obtenu le CEPE (Certificat d’Etudes Primaires Elementaires). Ils sont au lycée. Nous accompagnons plusieurs enfants BAKA dans leur éducation scolaire.

Que Dieu comble richement les hommes et let femmes de Dieu qui m’ont accompagné dans cette mission depuis 20 ans.
Pasteur MATHIAS KOUNDECK

INFRASTRUCTURE

Le développement local dans la construction des infrastructures routières soutient le développement national.

SANTE

Nous invitons les équipes médicales à soigner les Pygmées à Mouloundou.

EDUCATION

Nous voulons construire une structure d’accueil pour l’enseignement secondaire.

EVANGILE

Dieu qui nous a fait grâce d’être Ministre de Christ, Il nous aidera aussi à nous acquitter du divin service de l’Evangile.

FAISONS LA DIFFERENCE

la vocation concerne tout le monde dans l’église.

NOTRE MISSION
FAIRE UN DON